Aller au contenu principal

Climate Press Conférence (Tropicana Program)

Science and society Article published on 19 June 2024 , Updated on 19 June 2024

The Tropicana inaugural session will feature a conference talk by Kerry Emanuel, emeritus professor at MIT and a world-leading expert on tropical cyclones and tropical convection : This will be followed by a panel discussion with some of the world’s top experts on tropical and Mediterranean cyclones:Robert Vautard,Samira Khodayar,et Davide Faranda 

La saison cyclonique s'annonce hors normes cette année dans l’Atlantique :

« C'est un nouveau record, qui inquiète les autorités de nombreux pays. Alors que s'ouvre la saison des ouragans,‘’toutes les planètes sont alignées’’ pour la formation de phénomènes particulièrement destructeurs, a alerté Kerry Emanuel, professeur émérite des sciences de l'atmosphère au MIT (États-Unis), invité à s'exprimer dans le cadre du programme Tropicana, lancé par l'Institut Pascal de l’Université Paris-Saclay, pour mieux comprendre les liens entre cyclones et réchauffement climatique. […] Les prévisionnistes de l’Agence météorologique américaine estiment qu’il devrait y avoir entre 17 et 25 dépressions majeures cette année, et parmi elles, entre 8 et 13 pourraient devenir des ouragans, c’est-à-dire avec des vents de plus de 119 km/h. Quatre à sept d’entre eux pourraient même souffler au-dessus de 180 km/h et être classés catégorie 3 voire plus.  […] L’agence américaine estime ses prévisions saisonnières sont fiables à 70 %, et jamais, elle n’avait estimé un nombre aussi élevé de cyclones, c’est environ deux fois plus d’ouragans que d'habitude prévus à ce stade de l'année. […] Ces cyclones s’annoncent également intenses car, depuis plus d’un an, la température de l’océan Atlantique bat des records. Et une eau plus chaude signifie plus d'évaporation. ‘’On sait qu’avec un réchauffement de 1 degré Celsius, l’atmosphère peut contenir 7 % d’humidité en plus’’, a précisé Robert Vautard, Vice-Président du premier groupe de travail du GIEC, lors de la conférence de presse donnée par plusieurs chercheurs du milieu, réunis au sein du programme de recherche TROPICANA de l’Institut Pascal. Pourquoi l’Atlantique s’est-il autant réchauffé ces 12 derniers mois en particulier ? Les scientifiques ne savent pas encore totalement l’expliquer. Une hypothèse, selon Robert Vautard, ‘’c'est que l'interdiction des carburants très polluants pour le transport maritime soit responsable, en partie au moins, de ce réchauffement’’. Une confirmation de l’urgence à limiter notre consommation de pétrole, de gaz et de charbon. » (Le Point – 05/06/2024 ;RFI –04/06/2024)